Deprecated: Function split() is deprecated in /var/www/aweb28/html/fr/header.php on line 58

Deprecated: Function split() is deprecated in /var/www/aweb28/html/fr/header.php on line 76
System S&P Startseite  
 
Sitemap Disclaimer FAQ/Glossary GCS Index-Search Deutsch English Espagnol Francais
 
     
Profil de l´entreprise
Produits
Préstation
Génie des procédés
Prétraitement
Traitement biologique
Clarification finale
Traitement des boues
Traitement tertiaire
Drinking Water
Services
R & D


System S&P GmbH

Ahornstrasse 27

Delivery Address:
Ulmenstrasse 2

74592 Kirchberg/Jagst
GERMANY

Tel: +49 (0) 79 54 / 98 04-0
Fax: +49 (0) 79 54 / 98 04-20

info@system-s-and-p.de

 

Génie des procédés



Notre bonne maitrise du traitement des effluents résiduaires nous a permis de mettre au point une technologie ultra-moderne des procédés épuratoires. Les eaux usées domestiques, industrielles et agricoles suivent une étape de prétraitement mécanique. Elles sont ensuite épurées par voies biologiques, (…) avant d´être restituées au milieu naturel. Cette méthode de traitement biologique ne nécessite aucun additif chimique. Seuls quelques flux particuliers sont contraints de subir un traitement chimique mais cette étape est facilement concevable au sein du processus biologique.


Sur les modules épuratoires des particuliers, les performances mécaniques du prétraitement sont normalement traitées par une succession de bassins. Pour les stations d´épuration importantes, les technologies modernes suivantes sont mises en place :

  • Dégrillage
  • Dessablage
  • Tamisage
  • Dans la plupart des cas, l´étape de dégraissage doit être également anticipée, l´objectif étant de retirer le plus de particules en tout genre.
Elles pourraient avoir un impact négatif pour la suite du traitement biologique. Les étapes de prétraitement citées, dotées de technologies mécaniques, permettent un abattement de la charge entrante jusqu´à 35%.


La partie principale du traitement se trouve au niveau de l´épuration biologique. En consommant de dioxygène, les micro-organismes dégradent la charge organique, composée principalement de carbone. Un tel procédé permet également l´assimilation de l´ammonium, sous une forme azotée plus écologique, les nitrates. On parle de nitrification. L´étape suivante consiste à la réduction des nitrates, c´est la dénitrification.


Les effluents très chargés peuvent être traités par une étape supplémentaire de traitement en anaérobiose. Elle permet notamment l´abattement du phosphate Le traitement usuel par boues activées fait appel aux technologies générales de traitement biologique. Ce procédé met en suspension la biomasse dans les eaux usées lors de la fourniture en oxygène par les aérateurs. A l´inverse de cela, les disques biologiques permettent le développement d´une biomasse sur un support fixé. La surface de contact est alternativement ou constamment au contact de l´oxygène de l´atmosphère. Une combinaison des deux procédés est également possible.


L´étape de clarification finale est indispensable au traitement biologique. En effet, après son passage sur les disques biologiques, l´effluent contient encore des particules, excès de boues biologiques détachées en continu des disques lors de la mise en rotation. Ces boues doivent être séparées de l´effluent traité. Pour cela, on utilise les lois de la physique : la décantation. Une telle technologie provoque, par gravité, l´agglomération des boues dans le fond du décanteur. Les procédés développés par “Emscher” en sont une référence. On peut également faire appel aux techniques d´évacuation des boues flottantes.


Nous mettons en place un procédé de séparation des boues par décanteur lamellaire. Ce dernier est particulièrement bien adapté en complément de disques biologiques. A l´inverse des boues issues des prétraitements, “boues fécales”, non <<épandables>> de par leur mauvaise stabilisation, les boues récupérées par clarification sont valorisables. Elles sont plutôt bien stabilisées et peuvent être employées en tant qu´engrais agricoles. D´autres possibilités sont envisageables comme le compostage, l´enfouissement et l´incinération.


Des techniques plus poussées de traitement des eaux usées peuvent être mise en place, en traitement tertiaire. Elles sont particulièrement appliquées pour l´irrigation, la production d´air conditionné, les chasses d´eau.
  • La précipitation chimique du phosphore ou de tout autre métal lourd est une technologie courante.
  • Les performances mécaniques de filtration physique, comme celles des filtres à sable par exemple, permettent retirer les particules solides les plus fines.
  • Les composés organiques non biologiquement biodégradables peuvent être retirés par la filtration sur charbon actif.
  • La désinfection aux rayons ultra-violets ou au chlore permettent d´éliminer toute contamination bactériologique.


En mettant en place uniquement de tels procédés, en tant que traitement tertiaire, les eaux superficielles et les eaux souterraines peuvent également être traitées pour renforcer la qualité de l´eau destinée à être potable.


Pour la production d´eau potable depuis l´effluent résiduaire, les technologies suivantes sont utilisées :
  • ultra ou nano-filtration
  • osmose inverse
  • procédés membranaires
  • L´objectif est de fournir de l´eau potable pour la population et le bétail sans aucun effet nocif.


    Dans les zones sensibles, les hôpitaux ou les hôtels par exemple, il est possible de d´installer des procédés de traitement de l´air pour éviter toute mauvaise odeur. Les biofiltres sont souvent utilisés.